Actualités

23 juin 2017 - 25 juin 2017

Sextant à la Parole errante à Montreuil les 23, 24, 25 juin 2017 pour le festival de la CNT


30 juillet 2017 - 30 juillet 2017

le petit salon du livre politique dans les monts d'Arrée, avec la librairie Passages, à Brasparts
Café Librairie Passage
1 place des Monts d'Arrée
29190        BRASPARTS
 


17 novembre 2017 - 19 novembre 2017

Sextant au salon de l'Autre livre du 17 au 19 novembre 2017, espace des Blancs Manteaux, Paris 4e


Recherche














La Conquête du pain (troisième édition)
La Conquête du pain (troisième édition)

introduction revue de Isabelle Pivert


préface originale de Elisée Reclus


Date de parution : août 2017
ISBN : 978-2-84978-053-4
Format :12,5 X 19 cm
Rayon : histoire, science politique, anarchisme
288 pages
15 €


Dans cet essai est proclamée l'idée qu'une société est possible sans capitalisme. Idée qui paraît étrange au XXIe siècle où tout est censé être devenu une marchandise. Elle n'était pas moins étrange à la fin du XIXe siècle. Kropotkine décrit avec netteté et virulence le processus d'accaparement à la base du capitalisme. Main-mise sur les richesses naturelles, sur le produit du travail de nombreux siècles : depuis toujours des hommes ont travaillé, défriché, mis la terre en culture, édifié des villes, construit des routes et des ponts et, tout récemment alors, des voies de chemin de fer. Les ouvriers travaillent pour des salaires de misère, la protection sociale n'existe pas, l'enrichissement est assuré pour celui qui exploite le labeur des autres. De cette exploitation, Kropotkine fait un tableau terrible, montre que le corps de l'homme s'y épuise mais aussi que ses facultés naturelles et critiques s'atrophient. Projet d'une Commune idéale, La Conquête du pain ouvre au citoyen du XXIe siècle des perspectives concrètes vers une société un peu plus libre et solidaire.

Pierre Kropotkine (1842-1921), aristocrate russe, indigné très jeune par le sort des serfs, est à la fois un géographe et un théoricien de l'anarchie. Emprisonné sous le régime tsariste, il s'exile en Angleterre puis en Suisse. Il est l'auteur de nombreux essais dont La Conquête du pain publié en 1892 à Paris.
Ses ouvrages réédités aux éditions du Sextant :
La Grande Révolution (1789-1793) ; Autour d'une vie, mémoires d'un révolutionnaire ; L'entraide, un facteur de l'évolution (extrait).