Actualités

21 septembre 2017 - 21 septembre 2017

Tourisme, arme de destruction massive : à voir : l'article de JM Harribey (20/09/2017) sur le blog d'Alternatives économiques


21 septembre 2018 - 21 septembre 2019

Journée mondiale de la bibliodiversité, la Déclaration internationale des éditrices et éditeurs indépendants sur www.alliance-editeurs.org


24 novembre 2018 - 24 novembre 2018

Cécile Voisset-Veysseyre, auteur de "Guy Hocquenghem, la révolte" à la librairie La gryffe le samedi 24 novembre à Lyon

librairie la Gryffe, rue Sébastien Gryffe, Lyon



26 avril 2019 - 26 avril 2019

Conférence-lecture sur le facteur Cheval le vendredi 26 avril 2019 à 18h30 à la librairie Publico

Valère-marie Marchand, auteur de l'ouvrage "le sable des chemins, sur les pas du facteur Cheval" présentera son ouvrage, avec la participation des comédiens Michèle Venard et Christian Fischer-naudin.

Librairie Publico, 18h30, 145 rue Amelot, 75011 Paris

Voici le podcast pour réécouter une émission sur Art District sur le Sable des chemins :
http://artdistrict-radio.com/podcasts/art-interview-rencontre-valere-marie-marchand-1162



Recherche














Tourisme, arme de destruction massive
Tourisme, arme de destruction massive

Date de parution : août 2015
ISBN : 978-2-84978-049-7
Format :13 X 20 cm
Rayon : patrimoine, voyage, tourisme, Unesco
176 pages
18 euros €


Plus d'un milliard de touristes voyagent chaque année dans le monde. Mais de quel voyage s'agit-il ? Loin de Nicolas Bouvier ou Blaise Cendras, c’est le tourisme de masse à l’échelle planétaire qui est décrypté dans cet essai. Car notre milieu dans ses dimensions écologiques, culturelles, sociales, humaines, paie un lourd tribut à la « mise en valeur touristique ». Des destinations comme Venise, Bali, l'île de Pâques, sont devenues tellement populaires qu'elles sont aujourd'hui menacées de disparition. Pire, ce que Jean-Paul Loubes intitule l’effet UNESCO, lié au classement au Patrimoine mondial, peut être catastrophique pour la protection des sites. Appuyé par de nombreux exemples, l’ouvrage édifiant de Jean-Paul Loubes nous indique quelques chemins de traverse pour voyager autrement…

 

Anthropologue, architecte et écrivain, Jean-Paul Loubes a enseigné à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Bordeaux et à l’EHESS-Paris. Grand voyageur, spécialiste de la Chine et de l’Asie Centrale, il a publié Traité d’Architecture sauvage, la Route de Samarcande, La Chine et la Ville au XXIè siècle aux éditions du Sextant.


La presse en parle

http://www.contretemps.eu/lectures/%C3%A0-lire-extrait-tourisme-arme-destruction-massive-jean-paul-loubes

  • sud PTT octobre 2016 : "on a lu, on a aimé"
  • Archiscopie : juillet 2016, éditorial.

http://blogs.alternatives-economiques.fr/harribey

Il faut alors lire l’ouvrage de l’anthropologue et architecte Jean-Paul Loubes, Tourisme, arme de destruction massive (Éditions du Sextant, 2015). Ceux qui n’ont pas eu la possibilité de visiter les principaux hauts lieux du patrimoine mondial classés par l’UNESCO auront, en lisant Jean-Paul Loubes, un aperçu des destructions occasionnées par le tourisme de masse, dont le développement est parallèle à la mondialisation économique. Mais que l’on ne se méprenne pas, son livre n’est pas un nouvel inventaire des dégâts environnementaux créés par le déplacement de centaines de millions de personnes par an à la recherche de vacances et d’exotisme. Son livre comporte une double dimension : culturelle et philosophique, que l’on pourrait rassembler en un mot, poétique. JM Harribey. septembre 2017.